LES 6 COMPORTEMENTS CLES DE LA BIENVEILLANCE EN ENTREPRISE

Institutions financières : désignation d’un interlocuteur unique pour l’échange de renseignements en matière fiscale
15 août 2018

LES 6 COMPORTEMENTS CLES DE LA BIENVEILLANCE EN ENTREPRISE


Mon agenda n’est pas plus important que celui des personnes qui m’attendent pour commencer une réunion. Arriver en retard à une réunion est une forme de mépris trop courant en entreprise. Au-delà de cette question de respect, généralement, si l’on doit attendre quelqu’un pour commencer, personne ne bosse. Amusez-vous un jour à calculer le manque à gagner pour l’entreprise de chaque retard ! La semaine dernière, à ce sujet, BoB, le pire manager du monde, avait une opinion bien particulière (voir la vidéo)

5-   Se rappeler de ses leçons d’éducation

« dis merci », « dis bonjour », « mets ta main devant la bouche quand tu tousses » etc etc… toutes ces choses que nos parents nous ont rabâchées et que nous essayons de transmettre à nos enfants… étrange de constater qu’en entreprise, certain(e)s ont oublié les plus basiques règles du savoir vivre ensemble. Cet aspect est selon moi le niveau zéro de la bienveillance en entreprise, le point de départ incontournable avant d’aller plus loin !

6- l’opinion de toutes et tous compte

Il n’y a pas de niveau hiérarchique, de sexe, de couleur de peau ou de religion qui rende une opinion plus valide qu’une autre. Lors d’une discussion, au cours d’une réunion ou autour d’une machine à café, tout le monde est au même niveau d’importance. Si tel n’est pas le cas, la réunion est inutile pour la personne qui n’est pas respectée pour son opinion quelle qu’elle soit. Sinon… pourquoi l’avoir fait venir ?

Conclusion

Pas compliqué au final, hein ? Aristote disait que la bienveillance, c’était prendre soin de l’autre de façon totalement désintéressée. Cela s’applique également à nos comportements. Chaque geste, chaque parole, chaque écrit a un impact sur la personne qui le reçoit. C’est notre rôle à toutes et à tous de valoriser nos interlocuteurs/trices. Et ne nous trompons pas, il ne s’agit pas d’être d’accord avec tout le monde ni de sourire béatement à n’importe quelle crétinerie sous couvert de bienveillance… non, il s’agit juste d’admettre que nous ne sommes pas l’alpha et l’oméga de ce monde. Que notre opinion n’est que subjective et que, en cela, elle est sujette à discussions et désaccords.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *